PLAN : Intégration et place du végétal et des espaces de nature en ville dans les documents de planification urbaine et d'aménagement du territoire

  • Porteur

    Plante & Cité

  • Partenaires
    Comité de pilotage : Ministères TES/CT, AFB, Cerema, FFP, Unep, représentants collectivités (Métropole de Rouen Normandie, Ville de Rennes, Nantes Métropole), FNAU/AURA, FNCAUE/CAUE44, FNSCoT/PMLoireAngers, Université Tours – CITERES, Université Aix Marseille – TELEMME, Université Tours – CITERES.
  • Financeurs

    Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, Ministère de la Cohésion des territoires, Interprofession VAL'HOR

Retour à la liste des projets

[ Projet en cours ] [ 2018 - 2020 ]

Végétal - Paysage - Urbanisme : approches intégrées
Planification du territoire
Correspondant(s) Plante & Cité :
LARRAMENDY Sandrine, HEDONT Marianne, MICAND Aurore
objectifs :
  • Accompagner les collectivités et acteurs de l’aménagement pour l’intégration de la nature en ville et la biodiversité dans la planification urbaine.
  • Identifier, analyser et valoriser des retours d’expériences sur des dispositifs innovants (coefficient de biotope par surface, coefficient de canopée, Milieu Naturel d’Intérêt Ecologique, zonages indicés, programmation séquence Eviter-Réduire-Compenser…).
  • Comprendre l’implication juridique des collectivités dans l’application des obligations (moyens d’action, et les limites rencontrées).
résumé :

Ce projet vise à identifier les leviers d'action favorables pour traduire l'intégration du végétal et des espaces verts au niveau opérationnel dans tous les documents de planification. Il s'agit de mettre en avant les dispositions à prévoir dans les documents réglementaires (type PLU, PLUi) mais aussi dans d'autres documents à différentes échelles du territoire (règlements de lotissement...) pour permettre le développement du paysage et la place du végétal dans les aménagements publics et privés. La finalité du projet est de produire des ressources pour permettre la diffusion et l'appropriation de ces bonnes pratiques à différentes échelles dans les territoires. Les retombées attendues sont également d’identifier de nouvelles opportunités de marché pour le développement du végétal urbain, tant sur le plan des pratiques (ingénierie écologique) que sur le plan de l’approvisionnement (marché, circuits d’approvisionnement régionaux).

méthode :

1. Benchmark d’expériences locales d’aménagement et de planification considérant la place du végétal et des espaces verts.

2. Enquête sur les pratiques et besoins des professionnels en matière d’outils pour planifier, aménager et préserver les espaces végétalisés et de nature pour le paysage et la biodiversité.

3. Elaboration de recommandations opérationnelles sur les sujets prioritaires (travaillés en ateliers interprofessionnels).

 

 

 

document d'urbanisme - planification