Déclaration des droits de l’arbre : un moment historique !

[ À partir du 04/07/2019 ]

Le 5 avril dernier, l’association A.R.B.R.E.S a présenté, lors d’un colloque organisé à l'Assemblée nationale, sa déclaration des droits de l’arbre. Le texte n’a aucune portée juridique mais se veut symbolique. 

« L’arbre est un être vivant. » C’est sur ce constat que s’ouvre la déclaration des droits de l’arbre. Le 5 avril dernier, l’association A.R.B.R.E.S (Arbres remarquables : bilan, recherche, études et sauvegarde) a présenté le texte dont elle est à l’origine, lors d’un colloque à l’Assemblée nationale.

Cette déclaration des droits de l’arbre est composée de cinq articles. « L’arbre, être vivant sensible aux modifications de son environnement, doit être respecté en tant que tel, ne pouvant être réduit à un simple objet », stipule l’article 2. Ce même article rappelle que son intégrité physique, qu’il s’agisse du tronc, du feuillage, ou encore des racines, doit être respectée.

L’article 3 explique quant à lui que « l’arbre doit être considéré comme sujet de droit, y compris face aux règles qui régissent la propriété humaine ».

 

Pour consulter la déclaration des droits de l'arbre

Site de l'association A.R.B.R.E.S.