Présomption de contamination des végétaux par un pathogène de quarantaine : Le cas du chancre coloré du platane et de Xylella fastidiosa

Chancre coloré du platane
  • Porteur

    Plante & Cité, ASTREDHOR

  • Partenaires
    DGAL - MAAF
  • Financeurs

    Val'hor, MAAF

Retour à la liste des projets

[ Projet en cours ] [ 2017 - 2018 ]

Protection Biologique Intégrée et gestion de la flore spontanée
Réglementation et bonnes pratiques, Méthode de lutte et biocontrôle, Prévention - Prophylaxie - Surveillance
Correspondant(s) Plante & Cité :
GUERIN Maxime, GUTLEBEN Caroline
objectifs :
  • Apporter aux professionnels des connaissances techniques et méthodologiques utiles en cas de présomption d’un foyer de chancre coloré du platane ou de Xylella fastidiosa (Pathogènes de quarantaine décrits à l’annexe A – Arrêté du 31/07/00 révisé) : démarches à mettre en oeuvre après un signalement, interlocuteurs à contacter, les délais, les premières mesures pour limiter les risques de propagation / dissémination, organisation des mesures de lutte obligatoire…
  • Disposer d’outils de vulgarisation des mesures de lutte obligatoire et accompagner les professionnels des espaces verts dans la mise en oeuvre des bonnes pratiques.

résumé :

Le chancre coloré du platane, Ceratocystis platani, est connu en France depuis les années 70. Il entraîne systématiquement la mort des platanes atteints et a déjà conduit à la destruction de plus de 60 000 arbres en France. On estime qu’il tue jusqu’à 3000 platanes par an.

Présent dans le Sud-Ouest (régions PACA, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon), il représente une véritable menace pour des paysages très emblématiques tels que le Canal du Midi.

Actuellement, la seule technique qui permet de limiter l’expansion des foyers reste l’arrachage systématique puis l’incinération des platanes atteints et avoisinants. Cette technique entraîne une destruction importante du patrimoine arboré, d’où la nécessité de mettre l’accent sur la détection précoce et les mesures de gestion préventives.

La bactérie Xylella fastiodisa est connue en France depuis 2015 avec la détection de foyers sur des plants de polygale (Polygala myrtifolia) en Corse puis dans un espace vert de la ville de Nice. La bactérie est connue pour s’attaquer à un très large spectre de végétaux hôtes : vigne, olivier, prunier, amandier, pêcher, abricotier, caféiers, chêne, luzerne, laurier-rose… La bactérie représente donc une menace potentielle importante pour les cultures ornementales et les espaces verts.

Il n’existe actuellement aucun moyen curatif pour lutter efficacement contre cette bactérie (plusieurs souches et sousespèces), transmise par de nombreux insectes piqueurs-suceurs.

En cas de présomption de contamination par l’un de ces deux organismes de quarantaine, chancre coloré du platane ou bactérie Xylella fastidiosa, les professionnels des espaces verts ont besoin d’informations claires et opérationnelles sur les premières mesures à prendre.

méthode :

Suite à la publication de « l’Arrêté du 22/12/15 relatif à la lutte contre Ceratocystis platani, agent pathogène du chancre coloré du platane », il devient nécessaire de diffuser les mesures à mettre en oeuvre en cas de détection d’un foyer, ainsi que les mesures de gestion préventive et de lutte contre cet organisme. En s’appuyant notamment sur ce texte, ce projet vise à accompagner la mise en oeuvre de bonnes pratiques avec une présentation opérationnelle calquée sur les pratiques de plantation et d’entretien des espèces végétales concernées par le chancre coloré du platane.

Pour empêcher l’introduction et la propagation de Xylella fastidiosa, la réglementation européenne (décision d’exécution 2015/789 modifiée) prévoit l’interdiction de la commercialisation d’espèces sensibles identifiées dans une liste de « végétaux spécifiés » lorsqu’ils sont destinés à la culture ou à la plantation. Là aussi, il convient de diffuser des informations claires et opérationnelles aux professionnels pour anticiper les mesures à mettre en oeuvre en cas de présomption de nouveaux foyers lors des achats de végétaux et plantations d’un aménagement paysager.

chancre coloré - contamination - lutte obligatoire - pathogène - xylella fastidiosa