Conditions technico-économiques du passage au "Zéro phyto" dans les terrains de sport

  • Porteur
    Plante & Cité
  • Partenaires du projet
    FREDON France, FREDON Auvergne-Rhône-Alpes, FREDON Bretagne, FREDON Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Comité de relecture : AITF, ANDES, ANDDIS, CNFPT, Ministère de l’Agriculture, Ministère de la Transition Ecologique, Fedairsport, Fédération Française de Football, France Galop, Institut Ecoumène Golf Environnement, Ligue Nationale de Rugby et la Fédération Française de Rugby, SFG, UNEP, Valence, Rennes, Le Lavandou, Tarascon-sur-Ariège.
  • Financeurs du projet

    Ecophyto (Office Français de la Biodiversité)

Retour au centre de ressources

[ Compte-rendu d'étude ] [ Publié en 2019 ]

Protection Biologique Intégrée et gestion de la flore spontanée
Economie et management
Outil de pilotage, Pratique de gestion et d'entretien durable, Réglementation et bonnes pratiques, Reconnaissance et gestion de la flore spontanée
Rédacteur(s) :
CHEVAL Hélène, LAILLE Pauline, GUTLEBEN Caroline
objectifs :

 

Identifier les stratégies favorables à la mise en place de pratiques « zéro phyto » sur les terrains de sport engazonnés tout en maîtrisant les évolutions techniques, organisationnelles, économiques et paysagères qu’elles supposent de mettre en œuvre. Les résultats s’adressent aux décideurs publics, aux gestionnaires et aux structures d’accompagnement.

résumé :

 

La loi Labbé du 6 février 2014 et la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte interdit l’usage des produits phytosanitaires chimiques de synthèse sur un certains nombres d’espaces publics depuis le 1er janvier 2017. Les terrains de sport seront concernés qu'en juillet 2022. Le niveau d’exigence lié aux pratiques sportives peut entraîner un certain nombre de contraintes et de craintes pouvant freiner la transition sur ce type d’espace. Pourtant selon l’observatoire des pratiques phytosanitaires d’Ile-de-France (Natureparif-IAU ARB Ile-de-France), à l’été 2016 deux tiers des communes du territoire avaient arrêté l’usage de ces produits sur leurs terrains sportifs. Si les terrains de sport en « Zéro Phyto » sont plus fortement situés sur des communes rurales, un certain nombre de « grandes villes » témoignent de pratiques sans produit phytosanitaire malgré la tenue de compétitions avancées dans certaines situations.


Dans ce contexte, l’objectif de cette étude menée par Plante & Cité était d’identifier les conditions techniques et implications budgétaires pour la mise en œuvre d’une gestion sans pesticide des terrains de sports communaux référencés par les fédérations professionnelles sportives ou non (Phase 1 / 2018). Une deuxième phase d’étude a permis de proposer des outils de prescriptions techniques pour accompagner les collectivités territoriales dans la transition (Phase 2 / 2019-début 2020).

pelouse naturelle - terrain de sport - zéro phyto