Séminaire international : Sécurité alimentaire et changement climatique

[ Du 18/06/2019 au 20/06/2019 - Poitiers ]

Ce séminaire est le premier à aborder, ouvertement et à l’échelle internationale, la complexité scientifique, socioéconomique et politique que représente la mise en œuvre de l’initiative « 4 pour 1000 ». Avec des séances plénières, des sessions parallèles et des tables rondes, il permettra des débats entre scientifiques et politiques, agriculteurs et associations, qui devront aboutir à une feuille de route pour mettre en œuvre le 4 pour 1000 en France, en Europe et dans le Monde. Des résumés de poster ou de présentation orale peuvent être envoyés jusqu'au 30 avril 2019.

L'initiative 4 pour 1000 vise à séquestrer le carbone organique du sol pour atténuer le changement climatique, tout en améliorant la sécurité alimentaire. Son but est d'augmenter chaque année le stock de carbone des sols de 4‰, grâce à la mise en œuvre de pratiques agronomiques économiquement viables et respectueuses de l'environnement. Cette initiative fait partie de l'Agenda d'action de Lima-Paris appuyé par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

En s'appuyant sur les conclusions des ateliers menés en France depuis le lancement de l’initiative, ce séminaire vise à fournir une feuille de route pour mettre en œuvre l’initiative 4 pour 1000. L'objectif est aussi de construire des partenariats pour la santé des sols, c’est-à-dire explorer la coopération public-privé, promouvoir l'innovation et le partage de connaissances et veiller à la mise en place de solutions.

Le séminaire s’articule en quatre axes :

  • les acteurs de la controverse : sur la mise en place de l'initiative « 4 pour 1000 » (en France et dans le Monde), avec d’un côté le 4 ‰-scepticisme et de l’autre les défenseurs de l’initiative. Au milieu : une diversité d’acteurs, notamment les politiques et les médias ;
  • les études scientifiques : des expériences pratiques démonteront les verrous et montreront les possibilités de stocker le carbone organique du sol dans différentes régions du Monde ;
  • l’impact de cette initiative : sur le rôle et l'influence de différentes communautés de recherche dans les réseaux de production de connaissances ;
  • les aspects innovants : des avancées scientifiques, de nouvelles pratiques, de nouvelles stratégies sociales et politiques pour mettre en œuvre l’initiative mais aussi stimuler l’investissement dans le capital sol par le secteur privé.

Plus d'infos