GREENDENSE : Végétalisation des milieux urbains denses au service de la résilience climatique et de la santé

  • Porteur

    Plante & Cité

  • Partenaires

    Dordrecht (Pays-Bas), Malines (Belgique), Bruges (Belgique), Brême (Allemagne), Cork (Irlande), Brest Métropole (France), Eurocities, réseau ICLEI TU Delft (TBC) (Pays-Bas), STIPO (Pays-Bas), Université de Cork (Irlande)

  • Financeurs

    INTERREG North-West

Retour à la liste des projets

[ Projet en cours ] [ 2024 - 2027 ]

Ecologie et biodiversité
Evaluation de la biodiversité et des services écosystémiques
Correspondant(s) Plante & Cité :
DEPINOY Maxime, DAGOIS Robin, LAILLE Pauline
objectifs :

 

  • Évaluer les services rendus par les trames vertes de petite taille, en mosaïque, et la manière de les aménager.
  • Intégrer la limite surfacique disponible au niveau du sol et en sous-sol afin de tenir compte de la concurrence d’usages en milieu urbain.
  • Étudier des approches multi-trames (besoins des citoyens, résilience climatique, biodiversité, mobilité active, santé, préservation du patrimoine, loisirs).
  • Intégrer les surfaces végétalisées privées, impliquer les habitants dans la gestion de ces espaces

 

résumé :

 

La surface des villes correspond à 2% de la surface du globe mais ceux qui les habitent, utilisent 75% des ressources naturelles de la Terre. La tendance laisse à penser que d’ici 2050, 70% de la population mondiale vivra dans les villes et les agglomérations (Salbitano et al., 2017). Ces espaces concentrent ainsi des enjeux tant sur plan social, sociétal et environnemental ; s’ajoutent à cela les incidences du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité intimement liés. Un ensemble qui amène les collectivités à réinterroger régulièrement et à adapter la conception et la mise en œuvre de leur politique d’aménagement des villes. Les trames vertes (nommées aussi infrastructures vertes) participent à l’atténuation des effets du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité tout en apportant des éléments de réponse aux autres enjeux urbains. Toutefois leur mise en œuvre en milieux urbains denses reste particulièrement complexe en raison des enjeux intiment imbriqués tant sur le plan de la santé, du bien-être pour tous, de l’accès aux ressources et services, du logement et de la disponibilité de l’espace. De nouvelles approches en lien avec les usagers sont peut-être à développer en explorant notamment les services rendus par une végétalisation en mosaïque.

 

3 composantes structurent le projet :

  • La notion de trame en mosaïque :  il s’agit d’évaluer les services rendus par les trames vertes de petite taille, en mosaïque ainsi que la manière avec laquelle aménager ces dernières.
  • La notion de disponibilité de l’espace :  il s’agit d’intégrer la limite surfacique disponible au niveau du sol et en sous-sol (réseaux enterrés) afin de tenir compte de la concurrence d’usage en milieu urbain. Les bénéfices des approches mutli-trames seront étudiés (besoins des citoyens, résilience climatique, biodiversité, mobilité active, santé, préservation du patrimoine, loisirs).
  • La notion d’acceptabilité : l’implantation de trames vertes peut se heurter à une certaine résistance (automobilistes, transporteurs, commerces…). Il convient de lever les verrous associés afin de permettre notamment d’intégrer les surfaces végétalisées privées (qui correspondent à pas moins de 50 % des surfaces de nature en ville) et d'impliquer les habitants dans la gestion de ces espaces.

 

Différents types de sites pilotes transnationaux : (1) sites à patrimoine culturel, (2) zones défavorisées, (3) espaces privatifs et (4) espaces multimodaux vont être implémentés et suivis par le biais d'une approche "mosaïque" dans sept villes européennes différentes (Dordrecht (Pays-Bas), Malines (Belgique), Bruges (Belgique), Brême (Allemagne), Cork (Irelande), Stuttgart (Allemagne) ainsi que le territoire de Brest Métropole (France).

Ce projet collaboratif (déposé au guichet des projets INTERREG de l’Europe du Nord-Ouest) associant 7 collectivités et 4 structures d’acquisition et de diffusion des connaissances parmi lesquelles figurent Plante & Cité.

En tant que partenaire de connaissance, P&C contribuera :

  • en soutenant les collectivités engagées dans les sites pilotes, à travers une expertise, des ressources scientifiques et techniques sur les fonctions rendues par les aménagements,
  • en menant des expériences sur des techniques spécifiques de mise en œuvre de les trames aménagées (par exemple, la désimperméabilisation des sols, les conceptions visant à améliorer la cohabitation entre les racines des arbres et les réseaux enterrés, la circulation des espèces de la faune et de la flore, etc.),
  • en collectant et en partageant des données et des retours d'expérience sur les stratégies de végétalisation en mosaïque dans des contextes urbains denses, afin d'identifier et de promouvoir les aménagements et pratiques de gestion les plus adaptés.
méthode :

 

Livrables

  • Un réseau de pilotes transnationaux et d’un ensemble de composantes de trames vertes en mosaïque
  • Méthodologie et un recueil d’expériences
  • Une série de rencontres techniques entre partenaires et de formations

Domaines d’application potentiels (liste non exhaustive)

  • Planification urbaine et réglementations locales
  • Stratégies locales de végétalisation

milieu urbain - participation des habitants - resilience - trames vertes urbaines - végétalisation