Réhabilitation écologique et paysagère des cimetières

  • Porteur

    Plante & Cité

  • Partenaires
    Paysagistes, collectivités territoriales, syndicats funéraires, UNEP, Villes de France, FnCAUE
  • Financeurs

    Agence Française pour la Biodiversité, Plante & Cité, Région Pays de la Loire

Retour à la liste des projets

[ Projet terminé ] [ 2015 - 2017 ]

Protection Biologique Intégrée et gestion de la flore spontanée
Economie et management
Végétal - Paysage - Urbanisme : approches intégrées
Aménagement paysager, Pratique de gestion et d'entretien durable, Reconnaissance et gestion de la flore spontanée
Correspondant(s) Plante & Cité :
LAILLE Pauline, GUTLEBEN Caroline
objectifs :

 

  • Inventorier les réponses techniques mises en œuvre dans les cimetières gérés sans pesticides
  • Refléter une diversité de cas de figure
  • Recueillir des données économiques dans les phases de réalisation et de gestion
  • Restituer les résultats sous forme d'outils à destination des gestionnaires
résumé :

 

Depuis février 2014, la réglementation s’affermit avec la perspective d’une interdiction des pesticides dans les espaces publics d’ici 2017. 
Bien que les cimetières ne soient pas concernés par cette interdiction, cette évolution réglementaire questionne leur mise en application éventuelle en ces lieux.

Dans les cimetières traditionnels, la pression culturelle et sociale entraine une résistance forte à l’évolution des pratiques de désherbage. D’après les enquêtes, les cimetières sont ainsi les derniers espaces désherbés chimiquement, même lorsque la gestion communale sur le reste du territoire en est exempte.

Si l’évolution du regard porté sur la flore spontanée peut jouer un rôle sur le long terme, la recherche de compromis sur les modes de gestion écologiques et les aménagements doit se poursuivre en parallèle. En outre, les évolutions de l’offre funéraire (jardins du souvenir, espaces cavurnes…) offrent de réelles opportunités de changements des principes d’aménagement pour déployer des propositions laissant plus de place au végétal.

Cette étude -et ses livrables- vise à aider les collectivités qui souhaitent abandonner les traitements dans leur cimetière. Elle a pour objectif, plus largement, de contribuer à développer leur intérêt écologique et paysager.

méthode :

 

L'étude s'articule autour de trois volets :

  • connaissance des cimetières français
  • recueil de solutions pour une réhabilitation écologique
  • recueil d'indicateurs économiques, environnementaux et organisationnels de la gestion des cimetières.

Elle s'appuie sur plusieurs outils comme la bibliographie, une enquête, des entretiens et des visite / études de cas.

aménagement - cimetière - cimetière paysager - communication - désherbage - gestion de la flore spontanée - perception - réhabilitation - sensibilisation