DEVIT - Pratiques alternatives à l'usage des produits phytosanitaires pour les opérations d'essouchage et dévitalisation

  • Porteur

    Plante & Cité

  • Financeurs

    OFB (Ecophyto), Interprofession française de l'horticulture, de la fleuristerie et du paysage Val'hor

Retour à la liste des projets

[ Projet en cours ] [ 2019 - 2021 ]

Protection Biologique Intégrée et gestion de la flore spontanée
Réglementation et bonnes pratiques, Reconnaissance et gestion des organismes nuisibles, Reconnaissance et gestion de la flore spontanée
Correspondant(s) Plante & Cité :
GUERIN Maxime, GUTLEBEN Caroline
objectifs :

 

  • Disposer d'une meilleure connaissance de l'ensemble des pratiques d'essouchage / dévitalisation (forage herbicides chimiques, forage et application de produits alternatifs, broyage-rognage, écorçage complet, écorçage partiel, extraction de la souche...).
  • Apporter de nouvelles références sur les modalités de gestion des arbres problématiques.
  • Apporter de nouvelles références sur les alternatives aux produits phytosanitaires et aux conditions de leur mise en oeuvre en fonction des situations et des végétaux.  
résumé :

 

Les pratiques d'essouchage et de dévitalisation dans les Jardins, Espaces Végétalisés et Infrastructures (JEVI) concernent de nombreuses situations :

  • La gestion des foyers d'espèces végétales envahissantes (ailanthe, robinier, érables negundo…),
  • la gestion des foyers d’arbres contaminés par des maladies vasculaires dans un cadre réglementaire ou non réglementaire (chancre coloré du platane, chalarose du frêne, Xylella fastidiosa, bactériose du marronnier…),
  • l’abattage pour raisons de sécurité ou travaux ...

La réglementation permet encore aujourd’hui aux professionnels et collectivités territoriales d’utiliser des produits phytosanitaires. En attestent la vingtaine de préparations commerciales, principalement à base de glyphosate, homologuées sur l’usage « Dévitalisation arbres sur pied souche » (cf. base e-phy).

Les risques de transfert dans l’environnement liés à l’utilisation de ces produits phytosanitaires sont importants, d’une part car ils sont appliqués directement au contact du système vasculaire (troncs, collets, racines), et d’autre part car ils sont employés dans de nombreuses situations à proximité de l’eau (exemple emblématique : canal du Midi) ou des réseaux et collecteurs d’eaux pluviales (voiries urbaines).

Il existe dans ce domaine d’importantes marges de progression pour réduire l’usage des produits phytosanitaires et les pollutions qu’ils occasionnent dans l’environnement.

méthode :

 

1-Synthèse sur les solutions d'essouchage / dévitalisation dans les JEVI : * à partir d’une veille internationale scientifique et technique sur les pratiques alternatives et les conditions de leur efficacité, par espèce et selon leur physiologie (capacité à faire des rejets), *rapport de synthèse des procédés et solutions identifiés (+ problématiques de valorisation et de recyclage des souches rognées).

2-Entretiens et études de cas sur les pratiques de terrain : * auprès de tous les acteurs des JEVI (collectivités territoriales, acteurs concernés par les plans d’actions nationaux de lutte obligatoire, gestionnaires d’infrastructures de transport, gestionnaires de site industriels), * recueil d'expériences et identification des situations à enjeux.

[ 2021 ]

Appel à témoignages sur les pratiques alternatives à l’essouchage et à la dévitalisation : "valorisation des souches et résidus de bois"

L’année 2020 a été consacrée à la réalisation d’un appel à témoignages auprès des professionnels de JEVI et a permis de recueillir plus de 40 retours d’expériences en France et dans des pays frontaliers. Ces retours ont permis de lancer la rédaction du guide technique "Abattage, essouchage, dévitalisation : des clés pour substituer et diversifier ces pratiques au bénéfice de la conservation et de la valorisation", en cours de rédaction et dont la publication est prévue au printemps.

Pour venir compléter cette 1e série de retours, Plante & Cité lance un appel à témoignages complémentaire sur 4 thématiques liées à la valorisation des souches et résidus de bois :

  • La valorisation locale des résidus d'abattage/d'essouchage
  • La création de mobilier urbain à partir du bois d'abattage
  • La création de sculptures pour conserver un vieil arbre ou une souche
  • La conservation de souches d'arbre comme support urbain

Pour y participez cliquez ici : http://enquetes.plante-et-cite.fr/limesurvey/index.php/116351?newtest=Y&lang=fr

En quelques minutes, vous pourrez décrire votre retour d’expérience et charger des photos/documents techniques qui serviront à illustrer des galeries d’exemples. Vos retours sont attendus pour le 15 mars.

En complément, nous sommes également à la recherche de photos pour illustrer nos fiches thématiques autour de la phase de diagnostic, sur la taille et la consolidation, le haubanage, le recépage, les chandelles, le cerclage, la conservation des souches/de bois d’abattage à des fins de biodiversité.

Vous pouvez adresser vos photos et vos questions à Camille Bortoli : camille.bortoli@plante-et-cite.fr

Merci d’avance pour vos contributions !

abattage - dessoucheuse - dévitalisation - espece envahissante - essouchage - gestion des arbres - produit phytosanitaire - réglementation