POPSURVEY : Situation nationale des pratiques et enjeux liés aux processionnaires du pin et du chêne dans les JEVI

Gestion processionnaire du pin
  • Porteur

    Plante & Cité

  • Partenaires
    INRA, VETAGROSUP
  • Financeurs

    AFB (Ecophyto)

Retour à la liste des projets

[ Projet terminé ] [ 2019 - 2020 ]

Protection Biologique Intégrée et gestion de la flore spontanée
Méthode de lutte et biocontrôle, Prévention - Prophylaxie - Surveillance, Reconnaissance et gestion des organismes nuisibles
Correspondant(s) Plante & Cité :
GUERIN Maxime, GUTLEBEN Caroline
objectifs :

 

  • Mieux connaitre ces insectes en étudiant leur phénologie et en établissant une cartographie précise de leur présence sur le territoire national.
  • Réaliser un inventaire et une évaluation des pratiques de lutte utilisées par les gestionnaires contre ces lépidoptères.
résumé :

 

La processionnaire du pin, Thaumetopoea pityocampa, et la processionnaire du chêne, Thaumetopoea processionea, sont deux réelles problématiques auxquelles doivent faire face les gestionnaires d’espaces verts en milieu urbain.

Ces lépidoptères posent en effet des problèmes d’ordre économique et écologique, les chenilles étant responsables de la défoliation et de la fragilisation de leur arbre hôte. Mais elles causent également de véritables problèmes d’ordre sanitaire, du fait de la libération de poils urticants très allergènes provoquant des atteintes cutanées, oculaires ou respiratoires.

De plus, l’aire de répartition de ces nuisibles ne cesse de s’étendre sur le territoire national depuis plusieurs années, facilitée notamment par le réchauffement climatique.

Face à ces invasions, la lutte contre ces nuisibles est nécessaire en milieu urbain, la finalité étant de contrôler les populations à un niveau tolérable permettant de protéger au mieux les peuplements végétaux et la santé des hommes et des animaux.

La processionnaire du pin a déjà fait l’objet de nombreuses études, et des techniques de lutte innovantes ont ainsi été développées et mises au point (Martin et al, 2012). Toutefois, deux enquêtes en ligne, réalisées en 2009 et en 2012 par l’UEFM et Plante & Cité, ont mis en lumière des freins au développement massif de ces nouvelles techniques (Brinquin et al, 2013). Il s’agit d’une part de verrous économiques, et d’autre part de difficultés à trouver des outils d’aide, de conseils et de formation à l’utilisation de ces techniques de biocontrôle.

De son côté, la processionnaire du chêne a été très peu étudiée. Ainsi, les gestionnaires sont totalement démunis puisque seul le traitement phytosanitaire est efficace à ce jour (Delorme et al, 2013).

méthode :

 

1. Etablir une cartographie précise de la présence sur le territoire national des processionnaires du pin et du chêne à partir d’une enquête nationale en ligne (collectivités territoriales, gestionnaires d’infrastructures de transport…), permettant d’affiner les connaissances sur leur phénologie en fonction du climat.

2. Suivre l’évolution des pratiques de lutte privilégiées par les collectivités territoriales et professionnels des JEVI pour lutter contre les processionnaires du pin et du chêne à partir d’une enquête nationale en ligne (collectivités territoriales, gestionnaires d’infrastructures de transport…) et en comparaison aux précédentes enquêtes (2009 et 2012), pour identifier les freins et attentes des collectivités territoriales et professionnels des JEVI, et pour évaluer l’efficacité des outils d’information, de conseil et d’aide à la décision développés par l’INRA et Plante & Cité au cours des dernières années (en particulier l’application AGIIR développée par l’INRA en 2014 et destinée à la science participative).

[ 2019 ]

Enquête nationale sur les processionnaires du pin, du chêne et la pyrale du buis dans les JEVI

L'enquête s’adresse à toutes collectivités territoriales, gestionnaires d’infrastructures de transport, de parcs privés, prestataires de service, organismes d'appui ou de conseil intervenant sur ces ravageurs.

Elle a pour objectif de : 

  • Etablir la cartographie de ces espèces et suivre l’évolution des pratiques mises en œuvre par les professionnels des JEVI
  • Et pour les processionnaires :
    • Identifier les situations à enjeux ;
    • Préparer des outils techniques pour une meilleure connaissance de ces problématiques et une meilleure prise en compte des risques associés.

Si vous êtes un gestionnaire d'espaces verts (collectivités territoriales, ou gestionnaires privés) cliquez ici

Si vous êtes un prestataire de services (entreprises du paysage, structures de conseil, etc) cliquez ici

allergie - chenille processionnaire du chêne - chenille processionnaire du pin - défoliations - gestion des espaces verts