ANR Bises : Biodiversité des sols urbains et villes durables : état des lieux, interactions entre systèmes productifs et non productifs et importance de la fourniture de services écosystémiques

  • Porteur

    Plante & Cité, Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive (cefe) de Montpellier

  • Partenaires
    UMR AGROECO Dijon, UMR Laboratoire Sols et Environnement, UP EPHor AgroCampus Ouest, UMR IEES-P Institut d'écologie et des sciences de l'environnement, UMR CESCO Centre des Sciences de la Conservation, UMR ECCE TERRA Observatoire des Sciences de l'Univers
  • Financeurs

    Agence Nationale de la Recherche

Retour à la liste des projets

[ Projet en cours ] [ 2019 - 2023 ]

Agronomie - Sols urbains - Conduite des végétaux
Qualité des sols et génie pédologique, Connaissance et caractérisation des sols urbains
Correspondant(s) Plante & Cité :
DAGOIS Robin
objectifs :

 

  • Développer la connaissance autour de la biodiversité des sols urbains et évaluer les fonctions et services écosystémiques associés
  • Comprendre les dynamiques d'évolution des organismes vivants du sol (faune, micro-organismes) en fonction des conditions pédologiques et environnementales des sols (discontinuités de la trame verte et brune, conditions climatiques, usages des sols etc)
  • Mesurer les richesses ou diversités fonctionnelles et/ou taxonomiques associées
  • Fournir des clés et outils permettant aux acteurs de l'aménagement de mesurer la qualité biologique des sols, d'en tirer des enseignements sur les fonctions et services remplis et de mieux agir sur les modes de gestion des sols
résumé :

 

Aujourd'hui, plus de la moitié de la population mondiale vit dans des environnements urbanisés pouvant entrainer des impacts négatifs sur les écosystèmes agricoles et naturels (pollution, artificialisation, réduction de la biodversité). Pour limiter ces impacts, une transition vers un modèle de ville durable et productive basée sur un développement de la nature en ville est aujourd'hui plébiscitée. Ceci passe notamment par une meilleure connaissance de l'écologie des socio-écosystèmes urbains avec un enjeu majeur lié à la connaissance et à la gestion des sols.

Dans ces écosystèmes urbains, les sols font partie intégrante des trames naturelles (trame verte, trame brune) et peuvent répondre à de nombreux besoins pour les populations en termes de services rendus : production de biomasse végétale, atténuation et adaptation aux effets du changement climatique (stockage du carbone, limitation de l'effet des îlots de chaleur urbains), réservoir de biodivesité, etc...

L'objectif commun pour ces espaces est d'atteindre une multifonctionnalité dont la biodiversité des sols représente un pilier majeur de par son implication dans les fonctions d'intérêt pour la productivité de l'agriculture urbaine, mais aussi plus largement pour le retour de la nature en ville, la reconnexion à la nature et le bien-être des citadins. La connaissance de la composante biologique des sols représente donc un enjeu crucial dans l'optique d'une gestion durable des espaces urbains.

Le programme Bises a donc comme vocation d'accroitre la connaissance de la biodiversité des sols urbains et leur influence sur les fonctions et services écosystémiques rendus par ces derniers.

 

Répondez au questionnaire sur "La biodiversité des sols urbains et péri-urbains"

méthode :

 

  • Diagnostics des caractéristiques des sols urbains (mesures de propriétés physico-chimiques et biologiques) de 4 métropoles françaises (Métropole du Grand Paris, Nantes Métropole, Métropole du Grand Nancy, Montpellier Méditerranée Métropole) à raison de 50 sites identifiés par métropole.
  • Mise en place d’un programme de sciences participatives s’appuyant sur l’expertise de 65MO (MNHN) destiné à proposer à tout un chacun (collectivités, entreprises, gestionnaires, particuliers) de mettre en œuvre des observations de la biodiversité des sols (bioindicateurs) et de renseigner les résultats sur une plateforme dédiée.
  • Couplage des résultats issus des observations avec les fonctions et services écosystémiques des sols.
  • Proposition d’outils et de guides permettant d’évaluer les fonctions rendues par les sols en fonction de la qualité biologique des sols.
  • Mise en place de journées atelier d’échanges entre les membres du consortium du projet et les acteurs impliqués dans la démarche de sciences participatives ou concernés de manière globale par l’évaluation de la qualité biologique des sols (gestion des espaces verts, urbanisme, etc).

biodiversite du sol - sol urbain - ville durable